Considérée comme une activité récréative, la chasse ne fait cependant pas l’unanimité, parce que considérée comme trop violente ou cruelle. Elle n’est appréciée que par un certain public français. Pourtant, ces dernières années, on a observé une hausse du nombre de participants aux différentes parties de chasse à l’arbalète ou à l’arc. On en parle dans cet article.

Entre arbalète et arc, quelle arme choisir ?

Si la chasse a connu un certain engouement ces dernières années, c’est en grande partie grâce à la curiosité des uns et des autres. Néanmoins, les jeunes chasseurs sont généralement dubitatifs sur l’arme à choisir. Lorsque l’arbalète à répétition est chargée, elle est considérée comme une arme à feu et donc une arme très réactive.

Elle offre une grande précision à son utilisateur, de même qu’une longueur d’avance considérable par rapport à ceux qui utilisent un arc. En effet, selon le modèle à votre disposition, elle est en mesure de propulser 5 flèches en moins de 30 secondes. Elle est également très appréciée parce qu’elle est maniable et ergonomique.

L’arc pour sa part est très rapide. Son utilisateur peut donc tirer aussi rapidement que possible dès qu’il a une cible dans le viseur. Un autre avantage de l’arc que vous pourrez vous procurer sur cette boutique en ligne, c’est qu’il peut être sorti une fois par semaine même s’il n’est pas chargé. Le sortir pour le tendre ou le détendre constitue pour lui le meilleur entretien.

Une recommandation ? On ne saurait réellement recommander la chasse à l’arc au profit de celle à l’arbalète et vice-versa. En effet, certains centres n’autorisent pas l’utilisation de l’arbalète, car elle est considérée comme une arme à feu lorsqu’elle est chargée. Toutefois, l’arc est considéré comme l’arme à prioriser puisque clairement réglementé. Connaître les lois et les respecter évite donc une possible sanction.

La chasse à l’arbalète et à l’arc : une activité réglementée

Même si la chasse apparaît comme une activité récréative, elle est également dangereuse. C’est pourquoi sa pratique en France et en Europe est scrupuleusement réglementée. Pour la chasse à l’arc, il existe une loi au niveau européen et une loi française. Elle est encadrée par la Directive 92/43/CEF du Conseil concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvage. Il s’agit de la Directive Habitats connue dans toute l’Union Européenne. En France, cette activité est autorisée par l’arrêté ministériel du 18 août 2008 relatif à la chasse à l’arc.

Il faut également préciser que le format des flèches à utiliser pour la chasse à l’arc est réglementé. Les chasseurs peuvent donc se voir sanctionner s’ils sont dans l’infraction. Il en est de même si la chasse est faite sans attestation ou que l’arc lui-même est transporté sans protection. 

Pour ce qui est de la chasse à l’arbalète, il n’existe pas réellement de loi. Cependant, l’achat de l’arbalète qui est considérée comme une arme blanche est libre tant que l’acheteur a au moins 18 ans. Cela ne voudra cependant pas dire que cette arme est utilisable n’importe où et n’importe quand.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.